UN GOUTER POUR MADA

Association Agathoise 1901 à but non lucratif N° W341000260, 31/03/06

 
TAMATAVE


                 


Les écoles soutenues par notre association UGPM  sont gérés par des associations locales malgaches.

Ces associations locales sont responsables des écoles,

FIDES-Lyon prend en charge le salaire des instituteurs/professeurs,

leur offre des formations continues, fournit  et aide à trouver le financement des bâtiments à construire.

UGPM leur donne la possibilité de servir des gouters ou des repas aux enfants malnutris et si l’environnement le permet, UGPM met en place des formations qui leur permettront ensuite de devenir autonomes dans la gestion de ces repas .


L’école de TAMATAVE s’appelle TSINJO et pour sa gestion une association malgache fut créée

Malaza I Toamasina.  (M.I.T.)

L’association  qui a reçu le récépissé de reconnaissance de ses statuts le 12 novembre 2004

a été créée dans le quartier de Tanambao Verrerie à Toamisina-Tamatave

   pour favoriser l’éducation des enfants pauvres de ce quartier.

Région: Atsinanana

Commune: Toamasina I

Fokotany: Tanambao Verrerie

En  octobre 2007 a eu lieu la  1ère rentrée scolaire de l'école  TSINJO  dans une maison louée.

Pour cette première année scolaire, deux classes ont été ouvertes pour  43 enfants  avec deux institutrices.















L’évolution des  effectifs restant limitée dans le premier  local loué, en octobre 2010  l’école a déménagé pour louer  une maison plus grande  dans le même quartier. Dans le jardin de cette école les parents ont construit un hangar pour 3 salles de classe.



En 2012 UGPM prend en charge la distribution des premiers gouters sous forme de biscuits et jus. Le manque de place et de structure ne permet pas d’offrir de véritables repas aux enfants qui en auraient pourtant bien besoin











7 instituteurs / institutrices dévoués.







Selon les instituteurs /institutrices, la plupart des parents d’élèves sont des tireurs de pousse-pousse, ouvriers dans des magasins de stockage d’une entreprise dans le quartier (trieurs de girofles, haricots et vanilles) ou marchands ambulants. La majorité des parents d’élèves sont analphabètes et n’ont pas la capacité de suivre les études de leurs enfants. Pour y remédier, les institutrices font parfois revenir les enfants à l’école l'après-midi,  pour qu’ils puissent terminer leurs devoirs et apprendre leurs leçons. En dehors des heures de cours, les enfants aident leurs parents pour le ménage, la lessive, la préparation du repas et pour garder les frères et sœurs.










Le projet de construction :

Le projet 2015 de l’association  MALAZA I TOAMASINA, gestionnaire de l’école :

construire une école en dur pour y  transférer l’école primaire et pérenniser la scolarisation de ces enfants dans ce quartier défavorisé. FIDES soutient cette démarche.

Mi 2014 un terrain de 948 m² a été acheté dans le quartier.








Les premières esquisses des constructions ont été élaborées:

Pour les constructions on prévoit :

-Un bâtiment à étage pour 6 salles de classes de 35 m² dont une pour la maternelle, et une salle de réunion pour les instituteurs servant aussi de bibliothèque (env. 22 m²).

                                                           



                                                       


                                          

-La rénovation du petit bâtiment existant sur le terrain pour en faire le bureau de  la directrice.

-Un coin cuisine pour la cantine subventionnée par UGPM

-Des toilettes

-Un lave main avec une citerne et une pompe

-La clôture du terrain par un mur 


BUDGET TOTAL 87 947  €